Annonces AIXAM Annonces LIGIER Annonces MICROCAR Annonces JDM-SIMPA Annonces CHATENET Annonces BELLIER Annonces SECMA Annonces MEGA Annonces toutes MARQUES
Annonces de l'Ain 01 Annonces de l'Allier 03 Annonces de Charente-Maritime 17 Annonces de la Corrèze 19 Annonces des Côtes d'Armor 22 Annonces du Gard 30 Annonces de Haute-Garonne 31 Annonces de l'Hérault 34 Annonces de l'Indre-et-Loire 37 Annonces de Loire-Atlantique 44 Annonces du Maine-et-Loire 49 Annonces de l'Oise 60 Annonces de Pyrénées-Orientales 66 Annonces du Haut-Rhin 68 Annonces du Rhône 69 Annonces de Haute-Vienne 87 Annonces des Yvelines 78 Annonces de la Seine-Saint-Denis 93 Annonces tous départements
Modèles AIXAM Modèles LIGIER Modèles MICROCAR Modèles JDM-SIMPA Modèles CHATENET Modèles BELLIER Modèles SECMA Modèles MEGA Le prix des voitures NEUVES
VendezVosVO

Attention Arnaques : comment font-ils ?

Sur OccasionSansPermis, nous validons les annonces AVANT leur mise en ligne pour ne pas trouver les exemples ci-dessous.

 

Içi, les 3 premières annonces ont été réalisées à partir de la 4ème, la seule annonce véritable.


Ci-dessous, la même annonce répétée X-fois. Curieusement, le vendeur n'habite jamais au même endroit.

 


Attention, les escrocs pratiquent de différentes façons : 

Suivant qu'il vous contacte suite à une annonce que vous avez publiée ou que l'escroc est vendeur et qu'il a publié une annonce "piège".

Vous êtes annonceur, l'escroc vous contacte

L'objectif de l'escroc est selon les cas de récupérer l'objet de la vente sans en payer le prix et d'utiliser votre désir d'effectuer une transaction pour obtenir de l'argent (en espèces de préférence) de votre part. Notez que la plupart des tentatives d'arnaques en provenance des pays d'Afrique (Benin et Côte d'Ivoire notamment) sont de ce type.

Les arnaques des pays d'Afrique :

Selon le niveau d'habileté de l'escroc, son organisation et son niveau de connaissance de la langue Française, il vous adresse (ou pas) un premier message court, presque toujours reconnaissable : français approximatif, formulation des phrases, expressions peu communes. Ce type d'introduction courte a pour objectif de vous mettre en confiance en suivant un protocole de prise de contact le plus "normal" possible (il n'est en effet pas chose très courante qu'un acheteur normal ne réclame aucun complément d'information sur un véhicule qu'il convoite ni ne cherche à avoir un véritable contact avec le vendeur) mais n'arrange guère votre interlocuteur escroc qui doit faire face à une masse de courriels à traiter 2 fois plus importante. Notre escroc va ensuite mettre en avant une histoire compliquée pour amorcer le fait qu'en fin de compte, vous lui versiez de l'argent. Le cas de loin le plus fréquent est le remboursement d'un "trop perçu" : l'escroc vous envoie un faux chèque d'une banque étrangère d'un montant supérieur au prix du véhicule ou autre objet mis en vente. Le montant du faux chèque est crédité sur votre compte sous 4 à 5 jours, ce qui vous place en confiance et doit vous amener à, selon le cas, rembourser par mandat le trop perçu ou expédier la marchandise. La mauvaise surprise arrive quelques temps plus tard (1 à 4 semaines) lorsque votre banque vous informe que le chèque bancaire que vous avez remis à l'encaissement a été déclaré volé ou est un faux … et se rembourse en débitant sur votre compte la même somme augmentée de frais d'intervention.

Un autre mode opératoire connu (toujours en provenance des pays d'afrique) consiste à vous proposer de ne payer qu'une fois l'objet reçu. Dans ce cas, l'escroc vous demandera tôt ou tard de verser de l'argent pour les frais de transport. Il peut dans certains cas usurper l'identité d'une société de transport.

Les arnaques par Paypal :

Paypal offre dans le cadre de ses services la possibilité à un acheteur qui n'aurait pas reçu la marchandise qu'il a acheté par le biais d'internet, de se faire rembourser. Pour ce faire, l’acheteur signale le litige à Paypal qui demande alors au vendeur de prouver qu'il a bien expédié ladite marchandise, faute de quoi, la somme est recréditée sur le compte de l'acheteur. Si la transaction s'est effectuée de la main à la main et en l'absence d'écrit signé, il vous sera impossible de prouver quoique ce soit .... et c'est précisement ce sur quoi avait misé l'escroc, qui ne va pas tarder à signaler à PayPal qu'il n'a pas reçu le ou les objets qu'il vous a réglé par leur intermédiaire.

Autre arnaque à laquelle vous pouvez être confronté suite à la mise en vente de votre véhicule :

Un escroc peut utiliser à mauvais escient une photocopie de carte grise qu'il aura obtenu en manifestant son intérêt pour votre véhicule et en prétextant par exemple la nécessité pour lui de l'assurer pour le chemin du retour (par exemple en publiant une fausse annonce de vente d'un véhicule similaire au vôtre, voire même avec vos propres photos qu'il aura récupéré sur votre annonce, ce qui lui permettra de mettre ses futures proies en confiance en présentant les papiers du véhicule et de brouiller les pistes des enquêteurs par la suite.

 

Le vendeur est un escroc et c'est vous qui le contactez

L'escroc n'a en fait rien à vendre, son objectif est de vous sous-tirer de l'argent. Le mode opératoire consiste à mettre en vente un objet qui servira d'appât. Cette approche permet de comprendre que l'arnaqueur dispose d'un éventail de leurres qu'il pourra choisir en fonction du type de victime ciblé :

- le véhicule de "Monsieur tout le monde" proposé à un prix attractif (mais pas trop pour ne pas éveiller les soupçons) sur lequel on prendra soin de donner un maximum d'informations pour rassurer l'acheteur posséde l'avantage de s'adresser à une cible très large (si l'escroc peut faire plusieurs victimes avec une seule annonce, il ne s'en privera pas, de plus son piège est susceptible de fonctionner rapidement, ce qui est un atout pour le cas ou son annonce ne resterait pas en ligne très longtemps).

- la voiture sans permis, outre les avantages "administratifs" permet de s'adresser en règle générale à des personnes plus âgées, moins méfiantes ...

- la voiture accidentée peut justifier l'absence de papiers, de plaques d'immatriculation, peut representer une opportunité rare pour qui a un besoin de pièces pour un modèle bien précis et acceptera facilement de faire des kilomètres, ...

- le véhicule que l'on donne : si c'est donné, on ne voit pas bien comment on va perdre de l'argent. Dans ce cas, vous finirez tout de même par être mis à contribution d'une façon ou d'une autre : frais de dédouannement, de transport, un peu d'argent quand même en faisant vibrer la corde sensible pour le petit dernier qui est malade et pour lequel on a du mal à payer les frais médicaux depuis que le mari est tragiquement décédé, ...


Nous essayons de vous mettre à l'abri de cette pratique par la validation systématique des inscription des vendeurs particuliers.
Nous contactons l'inscrit téléphoniquement pour une première "prise de contact". Nous contrôlons également le type de voiture sans permis que la personne envisage de vendre. Ainsi, nous déterminons rapidement la qualité du vendeur et validons ou non son inscription.

Nous avons déjà refusé grand nombre d'inscription.


Ce que vous pouvez faire pour éviter les arnaques :

Vous vendez votre véhicule (à particulier) :

- stipulez dans votre annonce que vous exigez un réglement par chèque de banque Française et de rencontrer physiquement l'acheteur

- hors cas de véhicules particulièrement rares, ou pays limitrophes si vous résidez près d'une frontière, un acheteur étranger n'a que peu de raisons de s'interresser à votre véhicule, surtout s'il ne parle pas couramment Français.

- si votre interlocuteur utilise visiblement les services d'un programme de traduction pour correspondre avec vous, attention ...

- au delà des quelques premiers échanges et dans le cadre desquels vous vous abstiendrez d'envoyer une copie de la carte grise de votre véhicule, privilégiez le téléphone qui vous permettra de vous faire une idée plus précise de qui est votre interlocuteur.

- demandez lui son numéro de téléphone fixe et proposez de l'appeler,

- n'hésitez pas à lui poser quelques questions, rappelez lui que, conformément à ce que vous avez indiqué dans votre annonce, vous exigerez un réglement par chèque de Banque Française et qu'une fois sur place, vous vous permettrez d'appeler sa banque pour vous faire confirmer la validité du chèque. Cela passe très bien surtout si cela était précisé dans votre annonce. Dites vous qu'un acheteur sérieux n'a rien à cacher et ne se formalisera pas de ces précautions qui permettront de mettre en évidence sa bonne foi.

- lorsque le rendez-vous est pris pour la transaction, demandez à l'acheteur quelle est sa banque et l'établissement auquel il est rattaché. Vous chercherez vous même le numéro de téléphone de cette banque.

- fixez un rendez-vous à une heure ou il vous sera effectivement possible d'appeler le bureau de la banque de l'acheteur.

- imprimez votre annonce et prenez la avec vous pour le rendez-vous fixé pour la transaction. Il peut être utile de disciper un mal entendu sur ce qui avait été annoncé, ou pas ...

- pour une pièce détachée ou tout objet autre qu'un véhicule (pour lequel l'écrit est obligatoire), faites toujours un écrit indiquant l'identité des deux parties, la dénomination et une brève description de l'objet de la vente et de son état, le prix de vente, le mode de réglement, le lieu et la date de la transaction + signature des deux parties.


Vous achetez un véhicule à particuliers
(les voitures de particuliers sont reconnaissables par le pictogramme )

- refusez systématiquement tout versement par mandat cash (même pour réserver un véhicule)

- méfiez-vous de ce qui semble trop beau pour être vrai.

- un annonceur qui se présente comme un professionnel doit pouvoir être appelé (à l'heure de votre choix ...) sur un numéro de téléphone fixe. Lorsque vous appelez, un minimum de professionnalisme veut que la personne qui décroche se présente et/ou rappelle l'enseigne de l'entreprise qu'il n'aura pas manqué d'indiquer sur son annonce.

- un annonceur qui vous indique résider à l'étranger (ou que le véhicule se trouve à l'étranger) lorsque vous prenez contact avec lui alors qu'il ne l'avait pas indiqué dans son annonce est un élément qui doit vous inciter à la plus grande méfiance

- aucun réglement sans avoir vu et essayé un véhicule

- si vous décidez malgré cela de verser une somme pour reserver un véhicule, demandez au vendeur de vous envoyer préalablement un écrit vous confirmant son accord pour la réservation du véhicule en contre partie d'un chèque de caution du montant choisi (préfrérez le therme "ahrres" à "l'accompte" qui engage lui définitivement les deux parties, ceci même en cas de mauvaise surprise lorsque vous vous rendrez sur place par la suite. Dans le cas d'ahrres, vous pouvez renoncer à l'achat, mais ne pourrez prétendre au remboursement des sommes déjà versées )


Vous achetez un véhicule à professionnel

De part notre contrôle, la description du produit et une prise de contact, vous aurez rapidement identifié votre vendeur comme étant un professionnel (enseigne, stock, adresse physique, notoriété, etc ...). C'est son métier et donc, le problème ne se pose pas.